Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Informatique et télecoms

Microsoft va supprimer 18.000 emplois dans le monde en un an

17 Juillet 2014 , Rédigé par Informatelecom Publié dans #Microsoft

 

Le géant américain du logiciel, qui absorbe Nokia, va supprimer 14% de ses effectifs mondiaux. Il s'agit des plus importantes coupes sombres de son histoire.

La sentence était quasi prononcée, mais ses termes encore imprécis. Elle est finalement bien plus lourde qu’anticipé. Microsoft a annoncé jeudi la suppression de 18.000 emplois d’ici un an, dont 13.000 immédiatement. Une coupe qui représente 14 % de ses effectifs mondiaux, évalués à 127.104 employés (au 5 juin), et la plus importante jamais réalisée dans son histoire par le groupe, plus adepte des restructurations ponctuelles.

Mardi, Bloomberg avait évoqué le futur plan , annoncé comme imminent. Mais les chiffres qui circulaient étaient loin du compte, les analystes tablant sur des suppressions dépassant, légèrement, les 5.800 emplois de la précédente et unique vague de restructuration massive, en 2009. Elle avait représenté, à l’époque, 5 % des effectifs du groupe.

Créer le marché

Les coupes annoncées aujourd’hui sont liées en grande partie à l’intégration des 27.000 salariés des équipes mobiles de Nokia, acheté par Microsoft en septembre. Cette opération, héritage de Steve Ballmer, qui a depuis cédé son poste à Satya Nadella , était censée permettre au géant du logiciel, nain au pays des smartphones, d’exister à nouveau dans les mobiles avec ses Windows Phone.

Microsoft veut constituer un marché pour les téléphones embarquant son système d’exploitation mobile sur le marché, explique aujourd’hui Stephen Elop , l’ancien patron de Nokia, signataire de la vente à Microsoft, et désormais en charge des activités dans les appareils de son nouveau propriétaire. Il va pour cela cibler le segment des smartphones les plus accessibles avec le Lumia, décliné en versions low-cost inspirées du Nokia X, le premier téléphone de la marque sous Android. Il visera aussi, par ailleurs, le haut-de-gamme.

Changement de culture

Ce nouveau départ débutera donc par un bain de sang, en particulier chez feu Nokia, concerné par 12.500 des 18.000 postes supprimés. Ces départs sont nécessaires pour « s’aligner avec la stratégie de Microsoft », précise Stephen Elop . Chez Nokia, les téléphones étaient le produit final. Chez Microsoft, ils participent d’un tout et doivent refléter l’ensemble des services proposés par le géant. S’aligner signifie donc s’alléger. Des effectifs vont être réorganisés sur les sites historiques de Nokia, et son usine de Komaron en Hongrie va être fermée.

Les suppressions de postes touchent aussi le Microsoft « historique » dans les équipes ventes, marketing et ingénierie. Tout cela dans le but de « simplifier » l’organisation du groupe, pour « accélérer les flux d’information et les prises de décision », explique Satya Nadella jeudi dans un courriel, tout en remettant les détails à la publication des résultats le 22 juillet.

Cette restructuration, de par son ampleur et sa rapidité témoigne du changement de style radical voulu par le nouveau patron de Microsoft. Ce dernier avait évoqué, le 10 juillet dans un courriel interne, un nécessaire changement de culture, et fixé un cap : le cloud et le mobile. Il a déjà amorcé un virage stratégique dans le groupe, en rendant gratuit Windows Phone pour les écrans inférieurs à 9 pouces (smartphones, tablettes, objets connectés...), et en proposant Office aux iPad d’Apple.

La restructuration va se traduire par des charges avant impôts de 1,1 milliard à 1,6 milliard de dollars, qui seront étalées sur les quatre prochains trimestres, précise le groupe dans un communiqué.

Partager cet article

Repost 0