Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Informatique et télecoms

Piratage de TV5 Monde : réactions politiques, et précisions sur l'attaque

9 Avril 2015 , Rédigé par Informatelecom Publié dans #TV5 monde, #cyberattaque

Sécurité : Site Internet, système d’information et comptes de réseaux sociaux de TV5 Monde ont été ciblés par une cyberattaque. La diffusion des programmes reste fortement perturbée. Le gouvernement a réagi et va réunir les patrons de l’audiovisuel.

Mercredi soir, le réseau TV5 Monde a fait l’objet d’une attaque informatique décrite comme « d'une puissance inouïe » par son directeur général, Yves Bigot. Si la chaîne a pu reprendre le contrôle de ses comptes Twitter et Facebook, son site Internet et son informatique interne restent encore très affectés.

Yves Bigot faisait part ce matin sur RTL de son espoir de rétablir l’antenne dans la matinée. Car si TV5 Monde peut de nouveau émettre, seule la diffusion de programmes préenregistrés est possible suite à l’attaque. Pour ses émissions en direct, la chaîne doit au préalable rétablir pleinement ses systèmes, dont certains ont été volontairement coupés pour limiter l'intrusion.

"Notre système informatique interne est tombé"

« Peu après le début de l'attaque, notre système informatique interne est tombé, et nos programmes ont suivi » déclare à FranceTVinfo.fr la directrice du numérique de TV5 Monde, Hélène Zemmour. D’après le site Breaking 3.0, c’est le serveur de transmission, « le cœur de TV5 », qui était visé par les attaquants.

La cyberattaque, revendiquée par les individus se réclamant de l'organisation Etat islamique, a été commentée par plusieurs personnalités politiques, dont le premier ministre Manuel Valls. Sur Twitter, le chef du gouvernement dénonce une « atteinte inacceptable à la liberté d'information et d'expression. »

Plusieurs ministres se sont rendus au siège parisien de la chaîne de télévision, dont celui de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve qui a annoncé l’ouverture d’une enquête et exprimé la volonté de l’exécutif de « la faire aboutir rapidement ».

Le ministre de l’Intérieur a aussi promis la création de 500 emplois pour lutter contre le cyberjihadisme, parmi lesquels « des emplois de techniciens spécialisés dans la lutte contre la cybercriminalité. »

Une annonce qui n’est cependant pas nouvelle puisque dès janvier le gouvernement évoquait le « renforcement des moyens dédiés à la surveillance du cyberjihadisme et aux enquêtes relatives aux délits commis sur Internet ».

L'Anssi "apporte son soutien technique aux équipes de TV5 Monde"

Présente elle aussi, la ministre de la Culture Fleur Pellerin a déclaré qu’elle réunirait « très prochainement, cet après-midi ou demain, l’ensemble des dirigeants de grands médias audiovisuels et même peut-être de presse écrite ».

L’objectif : s’ « assurer des points de vulnérabilité ou de risque qui peuvent exister et de la manière de les traiter au mieux ». D'autres chaînes françaises pourraient en effet faire l’objet d’attaques ciblées.

La lumière doit encore être faite sur les conditions précises de cette cyberattaque. Pour cela, les équipes techniques de TV5 Monde bénéficieront de l’assistance de l’Agence de sécurité de l’Etat, l’Anssi.

Dans un bref communiqué, celle-ci annonce qu’elle « apporte son soutien technique aux équipes de TV5 Monde pour analyser l’attaque et permettre à la chaîne de rétablir le service dans de bonnes conditions de sécurité. » Policiers et experts examinent actuellement les serveurs

« L’enquête est lancée »

« L’enquête est lancée », « nous sommes déterminés à la faire aboutir rapidement », a affirmé Bernard Cazeneuve devant le siège de la chaîne de télévision internationale francophone à Paris, où il s’était rendu avec ses collègues des Affaires étrangères et de la Culture, Laurent Fabius et Fleur Pellerin. Il a promis la création de 500 emplois pour lutter contre le cyberjihadisme.

A l’issue d’une réunion avec les dirigeants des médias audiovisuels qui s’est tenue au ministère de la Culture, Bernard Cazeneuve a estimé que « beaucoup d’éléments convergent pour que la présomption d’un acte terroriste soit bien la cause de cette attaque ». Rien n’a été ajouté, en revanche, sur l’identité des auteurs.

Partager cet article

Repost 0