Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Informatique et télecoms

Les secrets du smartphone doté d’une semaine d’autonomie

26 Août 2015 , Rédigé par Informatelecom Publié dans #Smartphone, #autonomie, #batterie

Une société britannique annonce avoir créé un smartphone capable de tenir une semaine sans être rechargé grâce à une pile à combustible.

L’annonce a retenti jusque dans les bureaux des spécialistes français de la pile à combustible. La société britannique Intelligent Energy, l’un des leaders mondiaux dans ce domaine, aurait mis au point un iPhone capable de tenir une semaine grâce à une alimentation à l’hydrogène. « Aurait », car aucune photo de l’appareil n’est encore disponible et seul le journal anglais « The Telegraph » a pu prendre l’objet en main.

Si le projet se confirmait, il s’agirait d’un véritable exploit : par rapport à un smartphone équipé d’une batterie Lithium-ion (une journée d’autonomie au maximum en utilisation intensive), ce nouveau système permettrait de tenir beaucoup plus longtemps et de se recharger en quelques secondes. Mieux, la mise en place de cette pile à combustible, que l’on retrouve dans certaines voitures ou dans les vélos électriques, ne nécessiterait pas de changement majeur sur le châssis de l’appareil.

Une prouesse crédible ? La question a été posée à Pierre Forté, directeur de Pragma industries, spécialisé dans les piles à combustible. « Oui c’est crédible. La société Intelligent Energy a récemment racheté les brevets du fabriquant de stylo BIC qui avait une branche de recherche et développement en piles à combustible portables. Cela a dû leur donner les moyens d’intégrer cette technologie à un iPhone », indique aux « Echos » Pierre Forté. Un avis partagé par Xavier François, ingénieur au sein d’un laboratoire de recherche sur la pile à combustible. « Cela fait quelques années que cette technologie existe. En 2000, on parlait déjà d’un Nokia avec une autonomie d’un mois. Sauf que l’on parle ici d’un dispositif bien plus intégré ».

Une industrialisation encore incertaine

Pour alimenter un smartphone en électricité, la pile à combustible contient de l’hydrogène qui, au contact de l’oxygène présent dans l’air, produit du courant. Mais « aussi de la chaleur et une petite quantité d’eau », précise Xavier François. Ce pourquoi la société britannique aurait percé de petites aérations à l’arrière de la coque de l’iPhone pour évacuer le tout sous forme de vapeur. « Le procédé est techniquement réalisable mais il faudra beaucoup de temps et d’investissements afin de pouvoir l’industrialiser », juge Pierre Forté.

« Avoir un démonstrateur, c’est une chose, faire un produit grand public, c’en est une autre », estime, pour sa part, Renaut Mosdale, président de Paxitech, autre société spécialisée. « Les annonces, en tant que scientifique, ça me laisse toujours un peu sceptique, donc j’attends de voir ». Selon lui, le délai de deux ans, annoncé par Intelligent Energy pour produire des versions grand public, est plausible. « La technologie des piles à combustible progresse cinq fois plus vite que celle des batteries traditionnelles et Intelligent Energy dispose de beaucoup de moyens financiers », souligne-t-il.

Reste la question du surcoût, difficile à évaluer pour le moment. Précédent

Partager cet article

Repost 0