Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Informatique et télecoms

Bientôt windows 10

21 Janvier 2015 , Rédigé par Informatelecom

Lire la suite

Google suspend la vente de sa Google Glass, mais promet un nouveau modèle

16 Janvier 2015 , Rédigé par Informatelecom Publié dans #google class

Est-ce le début de la fin annoncée par certains experts pour la Google Glass, les lunettes connectées annoncées en grande pompe en 2012 et qui devaient révolutionner le quotidien ? Pour l’heure, ce n’est pas le message que souhaite diffuser le géant américain mais celui-ci a annoncé qu’il va suspendre la semaine prochaine la vente de son prototype de lunettes interactives. « Le 19 janvier sera le dernier jour pour obtenir Glass en édition pour explorateur », indique un message publié sur le compte Google+ des Google Glass.

« Nous fermons le programme d’explorateurs afin de pouvoir nous concentrer sur ce qui viendra ensuite », affirme encore le message de Google adressé à ceux qui testent le produit dès lors qu’ils sont prêts à payer 1.500 dollars pour obtenir ces lunettes qui sont pour l’instant uniquement commercialisées aux Etats-Unis.

Et de laisser un semblant d’espoir à ceux qui souhaitent rejoindre le programme en affirmant : « Vous commencerez à voir de nouvelles versions de Glass quand elles seront prêtes (pour l’instant, interdiction de regarder) ».

 

Les Google Glass quittent les labos secrets

Il faudra donc attendre la sortie d’un éventuel second modèle pour savoir si, ainsi que l’affirme Google, le projet ne fait que changer de niveau dans la conception et le développement de ses lunettes connectées.

Et passe du niveau de prototype à celui d’un produit commercialisé normalement. Seul indice supplémentaire, Google Glass sort de Google X, c’est à dire des laboratoires secrets où sont gérés les principaux gros projets d’avenir de la firme américaine : les Google Cars, le Project Wing ou bien encore le Projet Spheres.

Une décision qui n'est certes pas anodine mais qui alimentera sans doute un peu plus les craintes de certains de voir à terme le projet purement et simplement annulé.

.

Lire la suite

L’application "Je suis Charlie" cartonne sur les iPhone après un coup de pouce d’Apple

16 Janvier 2015 , Rédigé par Informatelecom Publié dans #charlie

+ VIDEO Mis au point par deux informaticiens niçois qui ont aussi pu compter sur le soutien de Nice-Matin, l'application a déjà été téléchargée plus de 170.000 fois en trois jours.

Alors que le dernier numéro de Charlie Hebdo s’est arraché en kiosque ce mercredi matin - à l’instar du Canard Enchaîné et de Libération également épuisés - au point que son tirage va être porté à 5 millions d’exemplaires, une application mobile nommée "Je suis Charlie" est téléchargée à tour de bras dans l’App Store.

Mis au point en quelques heures par deux informaticiens niçois - associés dans une start-up - en fin de semaine dernière, celle-ci permet à l'utilisateur de se géolocaliser sur une carte virtuelle et de cliquer sur un bouton "Je suis Charlie". S'affiche alors une icône montrant une main tenant fermement un crayon sur fond noir. Une façon de revendiquer et défendre la liberté d'expression, selon les créateurs.

 

Deux informaticiens azuréens lancent l'appli... par nice-matin

Et ces derniers ont pu compter sur un soutien de taille puisqu'Apple leur a donné un coup de pouce bienvenu. Vendredi soir, ils envoient un courriel à Tim Cook, afin de lui demander s'il est possible que l'application soit rapidement mise en ligne sur l'App Store, le délai moyen allant généralement de 10 à 15 jours. Sans trop y croire. Une dizaine de minutes plus tard, un collaborateur du grand manitou de la firme de Cupertino leur répond pourtant et donne son aval.

Plus de 170.000 téléchargements

Seule condition - craignant que sans soutien, "Je suis Charlie" ne décolle jamais - Apple demande que les deux informaticiens s'adossent à un groupe de presse qui accepterait de mettre en avant leur application. Ils se tournent vers Nice-Matin qui accepte immédiatement .

Dimanche matin, l'application débarque sur l'App Store ainsi que dans Google Play. En début de soirée, la barre des 10.000 téléchargements a déjà été dépassée et mardi matin, celle des 100.000 est allégrement franchie. A 16H53 ce mercredi, "Je suis Charlie" a été téléchargée plus de 170.000 fois.

Un succès qui s'exporte

C'est sur la plate-forme d'Apple que l'application mobile se taille la part du lion - sur Google Play, le démarrage de l’application est plus timide puisque celle-ci compterait à ce jour entre 1.000 et 5.000 installations . Lundi et mardi, "Je suis Charlie" a été la plus téléchargée sur iPhone, en France, devant Messenger, 94%, Facebook, Snapchat et YouTube, selon App Annie .

Et son succès ne se dément pas puisqu'elle caracole encore en tête, ce mercredi, au niveau de l'Hexagone. "Je suis Charlie" commence même à franchir les frontières. Mardi, l'application est entrée dans le top 100 des téléchargements d'applications gratuites, sur iPhone, au Luxembourg, en République tchèque, en Slovaquie, en Suisse, en Hongrie, en Belgique, au Portugal ainsi qu'aux Pays-Bas.

 
Nice-Matin et la Provence publient des hors-série dont les bénéfices seront reversés à Charlie Hebdo

Les quotidiens Nice-Matin et la Provence vont chacun publier ce jeudi des hors-séries dont tous les bénéfices iront à Charlie Hebdo, ont-ils annoncé à l'AFP. "C'est une idée qui germait dans la rédaction, elle vient vraiment d'une partie de la rédaction", a déclaré à l'agence Denis Carreaux directeur délégué des rédactions de Nice-Matin. Vendu 1,50 euro, ce numéro spécial de 40 pages du quotidien niçois intitulé "Pour Charlie" sera vendu à part du quotidien classique de jeudi et tiré dans un premier temps à 50.000 exemplaires. De son côté, La Provence publie également, ce même jour, un numéro spécial de 48 pages vendu 1 euro.

Lire la suite

Facebook va marcher sur les plates-bandes de LinkedIn et Viadeo

15 Janvier 2015 , Rédigé par Informatelecom Publié dans #Facebook, #viadeo, #linkedln

 
Le groupe dirigé par Mark Zuckerberg a commencé à déployer l’application pilote de sa version professionnelle « Facebook at Work ».

Le Financial Times s’en était fait l’écho dès le mois de novembre 2014 , c’est désormais officiel : Facebook va tenter de concurrencer des réseaux sociaux professionnels tels que Linkedln et Viadeo.

Mercredi, le groupe dirigé par Mark Zuckerberg a annoncé avoir commencé à déployer de manière expérimentale la version professionnelle de son site. L’application pilote « Facebook at Work » est désormais disponible pour Android et iOS sur l’Apple Store et sur Google Play mais seul un nombre restreint d’entreprises qui travaillent en amont avec le réseau y ont accès.

« Cela fait plusieurs années maintenant que nous utilisons Facebook at Work en interne », a expliqué une porte-parole de Facebook, Elisabeth Diana. « Cela nous permet de collaborer de manière plutôt efficace et nous estimons que nous pouvons maintenant apporter cet outil à d’autres entreprises ».

Outils de dialogue entre entreprises

L’application fonctionne à la manière d’un Facebook classique mais avec de nouvelles fonctions telles qu’un fil d’actualité, des outils de dialogue au sein de l’entreprise mais aussi entre les entreprises et la possibilité de partager de documents. La version professionnelle est hébergée par les serveurs de Facebook dans le cloud mais chaque société a le contrôle des informations échangées par ses salariés.

Facebook n’a pas communiqué le nom des entreprises participant au projet pilote précisant seulement qu’elles étaient réparties sur plusieurs pays. Le réseau social américain qui compte 1,35 milliard d’utilisateurs actifs par mois, n’a pas abordé non plus la question de la rentabilité du service. Il pourrait fonctionner selon un modèle mélangeant abonnements et publicités.

Lire la suite