Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Informatique et télecoms

Le marché adresse un avertissement à Altice, le holding de Patrick Drahi

30 Septembre 2015 , Rédigé par Informatelecom Publié dans #Drahi, #sfr, #Numericable

Drahi

Drahi

Le cours de Bourse a été particulièrement chahuté ces derniers jours.

Ce n'est pas un désaveu, mais c’est un avertissement pour Patrick Drahi. Son holding Altice, maison mère de Numericable-SFR, a été particulièrement chahuté en Bourse ces derniers jours, alors que le fort endettement du tycoon des télécoms suscite des interrogations. L’action Altice a chuté de près de 10 % ces deux derniers jours à la Bourse d’Amsterdam.

Les investisseurs commenceraient-ils à douter de Patrick Drahi ? Lui qui a accumulé les acquisitions ces derniers mois (SFR, Portugal Telecom, Suddenlink, Cablevision...) jusqu’à porter sa dette à 45 milliards d’euros (selon AlphaValue), commence en tout cas à semer le trouble après avoir enivré les marchés.

Certes, le recul de l’action Altice vient d’abord du coup de froid du marché du crédit « high yield » (à haut rendement, lire également page 31). Mais, si tous les groupes endettés souffrent, cela n’explique pas tout. « On s’interroge sur la capacité d’Altice à financer ses acquisitions dans un contexte de marché qui a changé », indiquait récemment Clint Comeaux, gérant spécialiste du marché du crédit « high yield » américain chez Muzinich & Co.

Signe que certains doutent, la levée de fonds consécutive à l’acquisition du câblo-opérateur américain Cablevision n’a pas connu le même succès que d’habitude. Altice a dû réduire à deux reprises la taille d’une émission obligataire à haut rendement cette semaine, la ramenant de 6,3 milliards à 4,8 milliards. Le holding devrait ainsi être amené à relever le montant du prêt bancaire envisagé pour le rachat de Cablevision (17,7 milliards de dollars). « La levée de dette est finalisée et l’acquisition de Cablevision sécurisée sur le long terme », assure-t-on chez Altice. Les banques JP Morgan, Barclays et BNP Paribas se seraient engagées à compléter le financement, dans le cas où le groupe ne parviendrait pas à lever toute la dette attendue.

Un signal clair

En réalité, Altice a bien levé les 8,6 milliards promis pour Cablevision, mais sur certaines tranches, le holding a eu des conditions moins favorables qu’attendu en termes de taux d’intérêt et de date de remboursement de la dette. Les taux négociés vont de 5 % à 10 % et le remboursement va de 7 à 10 ans, suivant les tranches. Si cela reste convenable, jusqu’ici, Altice avait plutôt l’habitude de dicter sa loi au marché, aidé en cela par la ruée des investisseurs – pour SFR, la demande avait atteint 100 milliards de dollars pour une émission de 16,7 milliards !

« Est-ce que le modèle est pérenne ? Est-ce que Patrick Drahi est un génie? Est-ce que les baisses de coûts finiront par détériorer les actifs ? Ce sont autant de questions que se pose le marché », affirme Alexandre Iatrides, analyste chez Oddo Securities. « Le groupe arrive au bout de la logique de la dette. Le marché attend de voir ce qu’il est capable de faire sur Suddenlink et Cablevision », renchérit Jean-Michel Salvador, analyste chez AlphaValue.

Aujourd’hui, le signal du marché semble clair : il faut arrêter les achats. C’est justement ce que le directeur général d’Altice Dexter Goei a dit la semaine dernière : « Nous devons mettre en pause le rythme de nos acquisitions. » Sauf « si Cox [l’un des plus gros câblo-opérateurs américains, venait nous voir en disant que leur entreprise est à vendre »

Lire la suite

Malgré les pirates, beaucoup d'entreprises hésitent encore à chiffrer leurs données

28 Septembre 2015 , Rédigé par Informatelecom Publié dans #Chiffrement des données, #Office 365

Microsoft a annoncé un partenariat avec Thales concernant Office. Si la pratique progresse, elle reste complexe à gérer et n'est pas infaillible.

Les entreprises ont beau ériger des forteresses contre les pirates informatiques, elles continuent de subir des attaques massives. Alors que s'ouvrent mercredi, à Monaco, les Assises de la sécurité, les professionnels continuent de chercher la parade. Le chiffrement, une pratique longtemps utilisée dans un cadre militaire ou gouvernemental, connaît un succès grandissant. « Il permet de protéger la confidentialité des données et de s'assurer de leur intégrité, en vérifiant qu'elles n'ont pas été modifiées », indique Loïc Guézo, expert chez Trend Micro. Dans le grand public, en représailles aux pratiques de surveillance massive de la NSA, les géants du Net, comme Google ou Yahoo, ont donné le ton en chiffrant une grande partie du trafic Internet.

Au tour des fournisseurs de solutions de tenter de conquérir les entreprises. Microsoft a inclus dans Windows 10 un outil permettant de chiffrer les données sur son ordinateur. La semaine dernière, il a également annoncé un partenariat avec Thales, afin de chiffrer les pièces jointes issues d'Office et échangées entre deux messageries Outlook, ou stockées dans le cloud. Le logiciel de protection se télécharge sur l'Office Store et coûte 2 euros par utilisateur et par mois. https://products.office.com/fr-fr/exchange/office-365-message-encryption « Nous ciblons en priorité les entreprises visées par la loi de programmation militaire, mais aussi les sociétés classiques et les PME », explique Jean-Marie Letort, vice-président stratégie et marketing chez Thales. En France, cette loi votée fin 2013 oblige les opérateurs d'importance vitale (dont l'activité est jugée critique pour la France), comme les banques ou les énergéticiens, à mieux se protéger. Elle encourage, de fait, le chiffrement.

Clefs de chiffrement

Malgré une croissance rapide, le chiffrement est loin d'être généralisé en entreprise. « La difficulté, c'est d'abord la gestion des clefs de chiffrement. Comment déterminer qui accède à quoi et où l'on stocke ces clefs ? Pour l'utilisateur, cela reste complexe », décrypte Gérôme Billois, expert chez Solucom. Autre problème : l'implémentation des systèmes. « Est-ce que la serrure n'est pas fixée sur une porte en contreplaqué ? » s'interroge Gérôme Billois. Le site de rencontres adultères Ashley Madison, qui vient de subir une attaque de grande ampleur, croyait avoir protégé les mots de passe de ses utilisateurs en les chiffrant. Mais les pirates ont très facilement réussi à les déchiffrer. « La question est de savoir si tout le parcours du document est chiffré, du stockage à l'exécution. Sinon, il peut y avoir un faux sentiment de sécurité », dit Mathieu Poujol, de chez Pierre Audouin Consultants. « Les entreprises sont réticentes, car s'il y a un bug, elles savent qu'elles perdent leurs données », analyse Loïc Guézo. Le chiffrement navigue donc entre deux écueils : mal fait, il s'avère inefficace ; trop complexe, il décourage les utilisateurs, qui s'en détournent, à l'image des hommes politiques qui ne déballent jamais leurs téléphones sécurisés estampillés Thales.

Enfin se pose la question de la confiance dans les outils de chiffrement. L'ANSSI, qui assure la sécurité des administrations et des opérateurs d'importance vitale, verrait d'un mauvais oeil les routeurs Cisco ou les autres outils américains de protection - une crainte ravivée par l'affaire Snowden. « Il y a beaucoup d'échanges sur la souveraineté des données », résume Jérôme Chappe. Son entreprise, TheGreenBow, qui propose un VPN (réseau sécurisé) et un outil de mails chiffrés, vient de recevoir une certification ANSSI qui lui ouvre de nouveaux marchés publics.

Lire la suite
Lire la suite

4G++, Bouygues Telecom

20 Septembre 2015 , Rédigé par Informatelecom Publié dans #Bouygues Telecom, #4G++

Bouygues Telecom réussit son pari dans l'agrégation de 3 fréquences et pense proposer l'ultra haut-débit mobile (4G++) en fin d’année.

Bouygues Telecom pourrait devenir un précurseur dans le domaine de la (4G++) dans les mois à venir, car à peine la 4G déployée, que l’opérateur expérimente déjà le réseau de demain en ultra haut débit mobile. Mieux, l’opérateur a déjà équipé la ville de Chartres qui est devenue, de ce fait, la ville la plus rapide de France !

Bouygues Telecom : la 4G++ équipe déjà la ville de Chartres, avec 260 Mbps

La 4G est toujours en cours de déploiement sur les réseaux de tous les opérateurs, que Bouygues voit déjà plus loin et compte proposer d’ici la fin de l’année, la 4G++ à ses clients. Cette technologie permet de consommer plus de données en ultra haut débit mobile, pour le même prix. Bouygues Telecom compte ainsi fournir jusqu’à 330 Mbps à ses utilisateurs !

Aujourd’hui, une seule ville est équipée avec la 4G++, il s’agit de Chartres en Eure-et-Loir. Chartres est devenue la « ville la plus rapide de France » affirme l’opérateur Bouygues Telecom. Les clients de l’opérateur disposent à présent de 260 Mbps. Jean-Paul Arzel, le directeur de réseau de la société a précisé : « Cette technologie sera proposée ensuite dans quelques villes ».

4G++ : un déploiement d’ici la fin de l’année 2015

La 4G++ est rendue possible grâce à la technologie dite de « carrier aggregation », qui vise à cumuler 3 bandes de fréquence entre elles. Il s’agit des fréquences 800 Mhz, 1800 Mhz et 2600 Mhz, qui associées, permettent de proposer un spectre cumulé oscillant entre 40 à 45Mhz, soit entre 300 et 330 Mbps et dépassant les 300 Mbps en téléchargement via le LTE-Advanced.

Bouygues Telecom est assez fier de préciser qu’à ce jour, il est le seul opérateur à proposer la 4G++ et ce type de débit sur un réseau commercial. Ce dernier entend bien déployer rapidement cette offre ailleurs en France, sans aucun surcoût pour le consommateur, d’ici la fin de l’année 2015. La ville de Lyon est pressentie pour profiter de la 4G++ au mois de septembre.

Pour les smartphone 4G++, il va falloir encore attendre.

4G+, quels sont les smartphones compatibles ?

Ainsi, on trouve des machines tels les Samsung Galaxy S6, Galaxy S6 Edge, Samsung Galaxy Alpha, Samsung Galaxy Note 4 , Samsung Galaxy Note Edge, Samsung Galaxy S5 Plus (ou 4G+), Huawei Honor 6, Huawei Ascend Mate 7 et HTC One M9. Plus récemment, les LG G Flex 2, LG G4 et le Sony Xperia Z3 Plus sont venus compléter cette liste.

Outre les puces maison de Samsung (Exynos) ou de Huawei (HiSilicon) , le Snapdragon 810 actuel SoChaut de gamme de Qualcomm mais également tous SoC (on pense aux puces d'Apple et au prochain iPhone 6S au hasard...) hébergeant le modem LTE Cat 6 baptisé Gobi 9x35 offrent une compatibilité 4G+. A de très rare exception (le Nexus 6 pour ne citer que lui), tous les Smartphones animés par ces puces seront de facto éligibles à la 4G+. De quoi booster son adoption dans les prochains mois, du moins sur les machines haut de gamme.

Lire la suite

Bouygues Telecom internet fixe en 4G, 4G+ à la vitesse de la fibre

19 Septembre 2015 , Rédigé par Informatelecom Publié dans #4G, #4G+, #Fibre, #Bouygues Telecom, #informatelecom

Entreprises- BouyguesTel étoffe son offre d'Internet fixe en 4G, 4G+

Business : Le routeur 4G permettant aux entreprises de se connecter pour un accès fixe via la 4G peut désormais s'associer à des services managés comme la supervision, le VPN et l'IP fixe.

Dans l'univers de la téléphonie fixe, Bouygues Telecom est encore un petit acteur et le constat est le même dans le marché Entreprises ultra-dominé par Orange et SFR/Completel. Mais l'opérateur entend s'appuyer sur ses forces pour proposer des alternatives dans ces segments où il est encore peu présent.

Dans l'Internet fixe pour les entreprises, le groupe s'appuie ainsi sur son étendu réseau 4G/4G+ (72% de la population couverte, 3 entreprises sur 4) pour proposer un accès fixe. Ainsi, les entreprises peu ou mal couvertes par l'ADSL, ou celles qui cherchent à se doter ponctuellement d’une connexion internet fixe (bureaux provisoires, chantiers, événements...) ou encore celles qui cherchent un lien de backup, peuvent depuis un an s'offrir un routeur 4G doté d'une enveloppe data.

Il suffit alors de connecter en Wi-Fi ou en Ethernet les postes de l'entreprise pour profiter du très haut débit mobile, théoriquement plus rapide que l'ADSL et parfois pas loin de la fibre optique...

Aujourd'hui, cette solution est renouvelée et renforcée. L’offre d’Accès Routeur 4G permet désormais l’accès en Très Haut Débit au VPN (réseau privé) de l’entreprise, ou à Internet avec supervision (à travers l'association avec une box Cisco), ainsi que la sécurisation de liens fixes grâce aux services d’antispam, antivirus et filtrage.

"Normal que la concurrence ne propose pas ce type d'accès..."

"L’accès Internet via le routeur 4G est supervisé, ce qui permet notamment la prise en main à distance du routeur et la gestion d’adresses IP fixes", ajoute l'opérateur.

L’offre inclut donc un modem routeur 4G/4G+ Huawei (plus de 70 postes connectables), et un routeur Cisco pour la gestion de la supervision et du VPN. Elle est disponible à 99 euros HT par mois et associé à une enveloppe de 100 Go/mois, ce qui est cinq fois supérieur à la moyenne de consommation observée dans les entreprises, précise BouyguesTel. Au-delà, chaque Go supplémentaire est facturé.

Ce nouveau type d'accès au service fixe intéressera évidemment les artisans, les petites entreprises, les entreprises intermédiaires mais aussi pour des entreprises multi-sites qui ont des besoins de raccordement ou encore des grands comptes dans une optique de back-up. Un coup de pelleteuse est si vite arrivé...

Avec cette offre, Bouygues Telecom veut avant tout mettre à mal Orange Business Services qui détient plus de 60% du marché B2B fixe contre 2% pour son concurrent. "Nous n'avons aucun complexe à dire que cette offre vise à contrecarrer les offres fibre optique de la concurrence. Pour une entreprise, c'est plus pertinent, plus facile et moins coûteux de passer par une solution comme celle que nous proposons", explique Thierry Labbé, nouveau patron de Bouygues Telecom Entreprise.

Et de poursuivre : "On a un petit bijou entre les mains, les clients ne connaissent pas cette alternative d'accès au fixe et la concurrence ne le fait pas, ce qui est assez logique. Pourquoi voulez-vous qu'Orange qui a installé des accès fixes très chers dans les entreprises propose une offre comme la notre ?". Et de pointer également "l'instabilité" du réseau de SFR en 4G... Autant d'arguments qui devraient générer une "accélération de 50% des ventes d'offres fixes B2B" avance le groupe.

Pour mettre en place la solution Bouygues Telecom vous pouvez me contacter au 0175788518 tapez 3 ou pascal.charlet@informatelecom.fr

Lire la suite

LoRa Objects connectés Bouygues Telecom

19 Septembre 2015 , Rédigé par Informatelecom Publié dans #LoRa, #Bouygues Telecom

Lire la suite

Réseau objets connectés chez Bouygues télécoms

18 Septembre 2015 , Rédigé par Informatelecom Publié dans #objets connectés, #réseau LoRa

Lire la suite
Lire la suite

Le téléchargement d'iOS9 perturbé

17 Septembre 2015 , Rédigé par Informatelecom Publié dans #IOS 9, #Apple, #Iphone

iOS 9  :   pensez   à   sauvegarder     avant      de    faire   la   mise  

 

à    jour

C’est le grand jour pour iOS 9 et watchOS 2. 

En théorie, les mises à jour système sortiront vers 19 heures. Si vous comptez faire la mise à jour dès ce soir, profitez du calme (avant la tempête) pour faire une sauvegarde de vos terminaux iOS.

Dans 99 % des cas, une mise à jour d’iOS se passe sans problème. Mais il y a des fois où… Alors, autant ne pas prendre de risque.

Pour sauvegarder vos données, vous pouvez soit utiliser la sauvegarde Apple, soit faire une sauvegarde via iTunes. Cette solution est normalement bien plus rapide.

Une chose importante à savoir : si vous sauvegardez vos données sur iTunes, nous ne pouvons que vous recommander de chiffrer vos données. Pourquoi ? Si cette case est décochée, iOS ne sauvegardera pas certaines données sensibles comme les données liées au trousseau ou à l’application Santé.

 

D’autre part, pensez à faire un peu le ménage si votre iPhone ou votre iPad n’a que peu d’espace de stockage disponible. La mise à jour OTA nécessite au moins 1,3 Go libre. Sur ce point, Apple est en net progrès. Lorsqu'on passait du 7 au 8, il était nécessaire de libérer au moins 4,6 Go (lire : iOS 9 GM occupe plus de place qu'iOS 8).

Enfin, pour bien commencer avec iOS 9, nous ne pouvons que vous conseiller la lecture de notre ouvrage Les nouveautés d’iOS 9.

De nombreux internautes se plaignent mercredi soir sur les réseaux sociaux de difficultés à télécharger la dernière version du système d'exploitation mobile d'Apple.

 

Vous avez des problèmes pour télécharger la dernière version de l'OS d'Apple sur votre iPhone? Vous n'êtes pas le seul. Alors que l'iOS9 était rendu disponible au téléchargement mercredi à 19 heures, heure française, les critiques ont fusé à mesure que les difficultés à se doter du système d'exploitation mobile grandissaient. Sur Twitter, le hashtag #iOS9 s'est rapidement retrouvé en tête des tendances de discussions.

Nombreux sont ceux à raconter leur désillusion en 140 caractères. Quel que soit la langue, le message d'erreur qui apparaît lors du téléchargement -sur l'iPhone, le téléchargement sur l'iPad ne semblant poser aucun problème- provoque frustration et colère.

Pas installé encore et déjà des bugs. Bravo

D’autre part, pensez à faire un peu le ménage si votre iPhone ou votre iPad n’a que peu d’espace de stockage disponible. La mise à jour OTA nécessite au moins 1,3 Go libre. Sur ce point, Apple est en net progrès. Lorsqu'on passait du 7 au 8, il était nécessaire de libérer au moins 4,6 Go (lire : iOS 9 GM occupe plus de place qu'iOS 8).

Enfin, pour bien commencer avec iOS 9, nous ne pouvons que vous consei

Lire la suite

Patrick Drahi rachète Cablevision pour 17,7 milliards de dollars

17 Septembre 2015 , Rédigé par Informatelecom Publié dans #Altice, #SFR, #Numericable, #Drahi

L’annonce devrait être faite avant l’ouverture des marchés européens, ce jeudi matin.

Le PDG d’Altice, Patrick Drahi, poursuit sa conquête de l’Amérique. Le Franco-Israélien doit annoncer, avant l’ouverture des marchés ce jeudi matin, le rachat de l’américain Cablevision. L’entreprise est valorisée 17,7 milliards de dollars (dette incluse). Son acquisition représente une étape cruciale pour Patrick Drahi, qui ne cache pas sa volonté d’étendre son empire aux Etats-Unis. Il espère y générer la moitié de ses revenus à terme, contre 15% prévus d’ici à la fin de l’année. Il a déjà mis un premier pied dans le pays au printemps dernier, en rachetant 70 % du septième câblo-opérateur américain, Suddenlink.

L’acquisition de Cablevision est encore plus ambitieuse, puisqu’il s’agit du quatrième câblo-opérateur du pays. Il affiche une forte présence à New York et les états voisins (New Jersey, Connecticut, Pennsylvanie, etc). Il a réalisé un chiffre d’affaires de 6,46 milliards de dollars l’an dernier, pour un bénéfice net de 465 millions. Le groupe, dont le siège est basé dans l’Etat de New York, emploie 15.000 salariés.

Conditions de financement inconnues

Avec cette acquisition, Patrick Drahi confirme son incroyable boulimie d’acquisitions. Il conclut là sa sixième opération en un peu plus d’un an, après les rachats, coup sur coup, de SFR, Virgin Mobile, Portugal Telecom, NextRadio TV (propriétaire de BFM-TV et RMC) et Suddenlink. Au printemps dernier, il avait approché Time Warner Cable en vue d’une éventuelle acquisition. Mais Charter Communication avait raflé la mise avant lui. Tant de rapprochements pourraient déplaire aux autorités de la concurrence américaine, qui voient le marché du câble se réduire à une poignée d’acteurs. Bousculés par la concurrence (Netflix, Amazon, etc.), les acteurs historiques (Comcast, Time Warner Cable, Cox, Charter, etc.) tentent de nouer des alliances à tout va pour conserver leur suprématie sur le marché de la vidéo. «La pression pour consolider ce secteur très concurrentiel reste totale», estime John Tinker, analyste de Maxim Group.

La manière dont Patrick Drahi entend financer cette opération n’est pas encore connue. Mais elle va forcément grossir la dette déjà abyssale d’Altice. Celle-ci était estimée à près de 30 milliards d’euros au début de l’été. Altice profite de taux d’intérêt bas et d’une grande tolérance des marchés vis-à-vis de l’endettement des câblo-opérateurs. Patrick Drahi est par ailleurs connu comme un tailleur de coûts impitoyables, capable de baisser les charges pour dégager des bénéfices et rembourser sa dette. C’est ce qu’il avait déjà prouvé lors du rachat de SFR

Cours de bourse SFR/numericable et Altice en Forte baisse après cette annonce
Lire la suite
1 2 > >>