Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Informatique et télecoms

Articles avec #samsung tag

Samsung explose en Bourse

11 Octobre 2016 , Rédigé par Informatelecom Publié dans #Samsung, #note 7

Lire la suite

Les montres connectées passent à l’offensive, alors qu’elles peinent à décoller

6 Septembre 2015 , Rédigé par Informatelecom Publié dans #Samsung, #LG, #Asus, #Motorola, #Huawei, #montre connectée

Les montres connectées passent à l’offensive, alors qu’elles peinent à décoller

·
Huawei, Samsung, LG, Asus, Motorola sont tous sont venus parader à l’IFA avec leurs modèles. Les ventes mondiales pourraient être quatre à huit fois plus importantes que l’an dernier.

Elles servent à lire des SMS, répondre au téléphone, surveiller son rythme cardiaque et probablement bientôt à ouvrir la porte de votre maison ou encore à entrer dans le métro. Les montres connectées comptent cette année parmi les stars de l’IFA. Huawei, Samsung, LG, Asus, Motorola, tous sont venus parader avec leurs modèles à la grand-messe de l’électronique aux plus de 200.000 visiteurs, qui a ouvert ses portes au grand public, vendredi, à Berlin.

Il faut dire que les prévisions pour ce nouveau marché sont prometteuses. Elles vont de 20 millions de montres connectées vendues dans le monde cette année (Forrester) à, carrément, 40 millions (Gartner), soit entre quatre et huit fois plus que l’an dernier. Rien qu’au deuxième trimestre, Strategy Analytics estime qu’elles ont été multipliées par cinq par rapport à un an plus tôt, atteignant les cinq millions d’unités. Et IHS en prévoit plus de 100 millions en 2020.

Des chiffres qui laissent songeur, alors que jusqu’ici le marché n’a pas vraiment décollé. « On ne s’attendait pas non plus à une explosion, c’est un marché récent », relativise Stéphane Curtelin, directeur marketing France de LG. Surtout, l’Apple Watch est passée par là et c’est elle qui pourrait lancer le marché, quand bien même la firme à la pomme ne l’a pas inventé.

Samsung n’a pas dit son dernier mot

Depuis son lancement en avril , elle capterait la majorité du marché (75 %) , loin, très loin devant Samsung (8 %). Mais le coréen n’a pas dit son dernier mot, lui qui vient de dégainer sa Gear S2. « On est convaincu que ce marché va se développer très fort », assure Jean-Daniel Ayme, vice-president mobile de Samsung Europe. La montre connectée sera probablement l’un des objets vedettes des fêtes de Noël.

« Apple a réussi à créer une montre alors qu’avant c’était un simple produit électronique », fait valoir un acteur de la « tech ». Depuis, le produit fait de moins en moins figure de gadget. Les derniers modèles présentés à l’IFA le prouvent, rivalisant d’initiatives pour convaincre de leur utilité. Les montres soignent en outre leur design, parce qu’une montre, c’est avant tout un bijou. Certains la vendent même en dehors des circuits traditionnels de la « tech » : les Galeries Lafayette pour l’Apple Watch et une bijouterie pour la Huawei Watch.

Du haut de gamme, donc, avec des prix commençant le plus souvent autour de 300 à 400 euros. Ce qui reste cher pour démocratiser le nouveau produit. « Aujourd’hui, on adresse encore des early adopters mais les initiatives se multiplient. Le marché va commencer à s’ouvrir l’année prochaine », selon Denis Morel, vice-président terminaux de Huawei France.

Montre connectée de demain

Signe d’un futur élargissement : de plus en plus de nouveaux modèles, comme la Huawei Watch et la Gear S2, sont compatibles avec des smartphones d’autres marques concurrentes, contrairement à l’Apple Watch qui reste, elle, dans son système fermé.« On a réalisé que l’on ne pouvait pas tout faire tous seuls », admet Younghee Lee, la patronne du marketing global de Samsung pour les mobiles. Face à ces offensives, Apple a décidé d’élargir la distribution de son Apple Watch jusqu’ici réservée à ses boutiques et une poignée de magasins.

Difficile cependant de dire si demain la montre connectée pourrait devenir un objet aussi indispensable que nos smartphones. On en est bien loin encore. Pour Gartner, les entreprises « tech » vont vendre 40 fois plus de mobiles que de montres connectées cette année ! En France, il ne se serait vendu que quelques dizaines de milliers de pièces. « On pense que le marché est prometteur à condition que le produit soit simple à utiliser et qu’il dispose d’une autonomie renforcée », plaide David Eberlé, président de Samsung France.

Preuve qu’ils croient en l’avenir de ce marché, plusieurs fabricants travaillent déjà à la montre connectée de demain qui possédera une carte Sim totalement intégrée. LG proposera la sienne dès la fin de l’année en Corée. « Aujourd’hui, les montres connectées sont de simples accessoires de nos smartphones. L’étape d’après c’est la montre autonome qui permet par exemple d’accéder à internet directement, et plus via le smartphone », résume Antonios Maroulis, analyste chez HIS

Lire la suite

Galaxy S6 Edge vs. iPhone 6

30 Avril 2015 , Rédigé par Informatelecom Publié dans #S6, #Samsung, #Apple, #iphone 6

Galaxy S6

Galaxy S6

Au lancement de l'iPhone 6 d'Apple fin 2014, Samsung répond avec le Galaxy S6, dont la version Edge, pourrait faire de l'ombre au fleuron du californien.

Galaxy S6 Edge

La prise en main.

Sans doute l'un des plus beaux smartphones du marché, mélange de verre et d'aluminium en plus d'un design épuré grâce à des courbes innovantes en bord d'un écran Amoled Ultra Haute Définition. La surcouche maison propose moins d'applications en doublon que ses prédécesseurs et se repose avec brio sur la dernière version d'Android (Lollipop).

Fonctionnalités.

L'une des caractéristiques de la version Edge est la possibilité de lire les notifications personnalisables sur les côtés de l'écran incurvé. Pour le reste, c'est du haut de gamme sur toute la ligne, avec un capteur photo 16 MP (5 MP en frontal), un processeur à huit coeurs ultra rapide, un détecteur d'empreintes digitales et système de paiement intégré (comme chez Apple, justement).

Le plus.

Le nerf de la guerre est souvent l'autonomie pour ces produits toujours plus puissants aux nombreuses fonctionnalités. Samsung signe ici une double prouesse : une autonomie très correcte qui dépasse la journée d'utilisation courante, mais également un temps de recharge express : en 15 minutes, on arrive à recharger la moitié de la batterie ! Le chargement à induction - une nouveauté chez Samsung - est un petit plus non négligeable.

Le bémol.

Pas de slot SD pour de la mémoire supplémentaire ni d'emplacement pour une autre carte SIM qui en aurait fait sans doute le smartphone idéal, notamment pour combiner une utilisation privée et professionnelle ou pour voyager et profiter de réseaux locaux bon marché.

En résumé.

Les deux Galaxy S6 (dans leurs versions natives et Edge) pourraient permettre à Samsung de reprendre à Apple le leadership sur le marché. Quasiment pas de défaut, une finition exceptionnelle pour un design novateur et les bonnes idées du concurrent reprises sur cette version onéreuse mais extrêmement séduisante.

iPhone 6

La prise en main.

Enormément de classe pour ce terminal d'une extrême finesse (6,9 mm) et très agréable pour passer les appels grâce à ses bords arrondis. La navigation sur l'écran Retina HD de 4,7 pouces est réactive, intuitive et facile d'accès, même à une main. Il se laisse apprivoiser en quelques minutes.

Fonctionnalités.

Evolution en douceur par rapport au 5 S, avec un écran plus grand, un processeur A8 encore plus véloce qui sert remarquablement la nouvelle plate-forme iOS 8, un capteur photo de 8 MP très précis - notamment en conditions lumineuses difficiles - avec un autofocus brillant, que ce soit en mode photo ou vidéo (Full HD). La fonction Touch ID assure une sécurité biométrique pratique et efficace, notamment pour approuver ses achats.

Le plus.

Comme souvent, c'est l'ergonomie de l'iPhone qui fait la différence. Ultra-simple d'utilisation, pour les jeunes comme pour les seniors, efficace et bénéficiant d'applications toujours plus nombreuses et pertinentes - notamment dans le domaine du bien-être (l'app santé regroupe toutes les données médicales).

Le bémol.

Là où Samsung brille, Apple a encore un peu de travail : à plein régime et avec les réglages d'usine, la batterie de l'iPhone 6 peine à finir la journée. Si cela s'améliore grâce à des astuces (réduction de la luminosité de l'écran ou fermeture systématique des applications non utilisées), l'autonomie reste encore en deçà des attentes.

En résumé.

Pas de surprise et des évolutions en douceur pour un smartphone de grande classe qui devrait logiquement continuer à cartonner cette année. Il le mérite amplement et les fans de l'univers Apple s'y retrouveront avec plaisir dans des versions gris sidéral, argent ou or de toute beauté. Sa version XL (iPhone 6 Plus) de 5,5 pouces est toute aussi réussie. 

 

Prix : 859 euros pour la version 32 Go, puis 959 euros (64 Go) et 1.059 euros (128 Go)
Prix : 709 euros (16 Go), 819 euros (64 Go), 919 euros (128 Go)


 

Lire la suite

Samsung Galaxy S6, le retour en force

10 Avril 2015 , Rédigé par Informatelecom Publié dans #Samsung, #Galaxy S6, #Apple

Lire la suite

Cette nuit en Asie : un wifi cinq fois plus rapide

19 Octobre 2014 , Rédigé par Informatelecom Publié dans #wifi ultra rapide, #wifi, #samsung

Samsung annonce la mise au point d’une nouvelle technologie wifi atteignant un débit de 575 mégabits par seconde.

Samsung Electronics affirme qu’il a développé une technologie wifi permettant des échanges de données cinq fois plus rapides que ceux actuellement proposés par les appareils connectés. Dans un communiqué, diffusé hier, le numéro un mondial de la téléphone mobile assure qu’il sera désormais possible de télécharger sur son smartphone, son ordinateur portable ou encore sa tablette des données à une vitesse de 575 mégabits par seconde (Mb/s) alors que la technologie wifi actuelle offre une “vitesse” de 108 Mb/s. Avec une telle vélocité, il serait possible d’envoyer ou de recevoir un film de 1 Go en seulement trois secondes, assure le groupe sud-coréen. A cette vitesse, les films en haute définition, dont chaque image est très “lourde” en données, pourront aussi être regardés en streaming sans aucun décalage. Pour atteindre ces performances, Samsung utilise une fréquence d’émission bien supérieure aux standards habituels. Actuellement, les bornes internet émettent un signal sur 2,4 ou 5 Ghz. Samsung Electronics utilise lui la bande des 60 GHz à laquelle de nombreux groupes se sont déjà intéressés mais se sont heurtés à des problèmes de perdition de signal ou à la faible pénétration des données diffusées. “Nous avons réussi à dépasser les barrières de la commercialisation de la fréquence des 60 Ghz et nous allons bientôt commercialiser cette technologie révolutionnaire”, s’est réjoui Kim Chang Yong, le directeur de la recherche et du développement chez Samsung Electronics. Les premiers appareils Samsung équipés de cette nouvelle technologie wifi devraient être mis en vente dès l’an prochain. Le groupe évoque déjà de nouvelles opportunités pour l’électronique médicale, les télécommunications ou dans le secteur des “maisons intelligentes”.

Le typhon Vongfong fait des dizaines de blessés au Japon

 
 

Après avoir frappé, hier, l’île d’Okinawa, le typhon Vongfong, présenté par les météorologues comme le plus puissant enregistré cette année dans le monde, se rapproche du cœur du Japon et devrait atteindre Tokyo dans la soirée. Selon les autorités nippones, ses rafales violentes, qui ont dépassé ces dernières heures les 200 km/h et ses pluies diluviennes ont déjà fait 44 blessés et probablement un mort dans le pays. Dimanche après-midi, trois Chinois avaient été emportés par de gigantesques vagues à Shizuoka, dans le centre de l’Archipel. Deux d’entre eux avaient pu être rapidement sauvés mais les secours n’ont encore pas pu retrouver la troisième personne happée par les flots. Alors que le typhon se rapproche des grandes agglomérations sur l’île principale du pays, les transports en commun sont de plus en plus désorganisés. Plus de 300 vols ont, pour l’instant, été annulés. Les autorités publiques estiment que le cyclone va perdre en intensité dans les prochaines heures et que ses rafales de vent seront moins spectaculaires lorsqu’il touchera la capitale au milieu de la nuit.

Le commerce extérieur, bouée de sauvetage pour Pékin

Certes, l’excédent commercial chinois publié, ce matin, pour le mois de septembre, est inférieur à celui du mois d’août : il s’est établi à 31 milliards de dollars, alors qu’il avait flirté avec les 50 milliards un mois plus tôt. Certes, les économistes anticipaient un chiffre supérieur. Malgré tout, ce chiffre constitue un signal positif pour les autorités chinoises. Dans un contexte de ralentissement prononcé, la hausse des exportations est nette : elle est de 15,3% sur un an, contre une accélération de moins de 10% un mois plus tôt. Si le solde se réduit, c’est donc parce que les importations ont connu une dynamique positive, augmentant de 7% le mois dernier. Une information encourageante : au cœur de l’été, les importations connaissaient, au contraire, une dynamique négative qui traduisait le marasme interne. Le net rebond des importations pointe essentiellement un rebond du cycle du commerce, car la plupart des importations à la hausse sont liées aux industries exportatrices. Leur carnet de commande rend donc à se remplir. Il est donc trop tôt pour percevoir le signe d’un regain de dynamisme interne à l’économie chinoise. Mais à n’en pas douter, la tendance est positive pour le secteur exportateur. Toutes les statistiques publiées récemment pointent au contraire un ralentissement de la croissance chinoise, en raison d’un coup de frein du marché immobilier et du passage à vide qui en résulte pour le secteur industriel. Ce weekend, plusieurs officiels chinois de premier plan se sont employés à rassurer sur l’état économique du pays. Le Premier ministre Li Keqiang a écarté l’hypothèse d’un atterrissage brutal, tandis que le numéro un de la Banque centrale, Zhou Xiaochuan, promettait que la croissance chinoise se maintiendrait à un « rythme stable ».

La situation plus bloquée que jamais à Hong Kong

Alors que les manifestants entament aujourd’hui leur troisième semaine de blocage dans l’ancienne colonie britannique, la perspective d’une sortie de crise semble plus lointaine que jamais. La police a retiré des barricades, sans pour autant chercher à déplacer les manifestants eux-mêmes. Ces derniers ont été galvanisés par un regain de mobilisation au cours du weekend, mais se heurtent à un mur d’incompréhension et de fermeté. Le gouvernement, qui devait s’entretenir avec des leaders étudiants, a annulé les discussions, au motif que ces derniers avaient appelé les manifestants à se déployer sur de nouveaux sites. Dans la foulée, le chef de l’exécutif, C-Y Leung a prévenu qu’il n’y avait, selon lui, « aucune chance » que la Chine accepte de revenir sur sa décision, à l’origine des manifestations, selon laquelle l’élection du prochain chef de l’exécutif se ferait parmi une liste de candidats établie par le pouvoir central chinois. Le chef de l’exécutif a ajouté qu’il n’envisageait pas de démissionner, arguant que ce geste ne résoudrait en rien le problème. C-Y Leung cristallise pourtant les mécontentements, et est considéré par les plus critiques comme le principal responsable de la dégradation du climat politique hongkongais.

Lire la suite

Samsung repousse la commercialisation du premier smartphone fonctionnant sous Tizen

28 Juillet 2014 , Rédigé par Informatelecom Publié dans #Samsung, #tizen

Destiné à permettre à Samsung de s'émanciper d'Android, le système d'exploitation Tizen a du mal à s'installer. Le constructeur coréen repousse en effet la commercialisation du tout premier smartphone utilisant ce système.

Dévoilé le 2 juin dernier, le "Samsung Z" devait être le premier smartphone disponible fonctionnant sous un système d'exploitation baptisé Tizen et qui permettait au géant coréen de rompre avec Android et son développeur, Google. Il devait, selon le plan de marche annoncé alors, être commercialisé d'abord en Russie au troisième trimestre, puis mis à disposition sur d'autres marchés par la suite.

Mais les choses ne se passeront pas ainsi. Ce lundi en effet, Samsung a annoncé que la commercialisation de ce smartphone a été repoussée à une date ultérieure afin de "renforcer l'écosystème Tizen". Et aucun calendrier n'a été donné.

 
Tizen, une alternative à Android

Tizen est né de l'alliance entre Samsung, Intel et plusieurs opérateurs télécoms comme le japonais NTT Docomo, le britannique Vodafone et le français Orange.
Ce système d'exploitation se présente comme une alternative à Android. A l'instar de l'OS mobile de Google, il est gratuit et ouvert à tous.

Une annonce qui porte un peu plus d'ombre sur ce système d'exploitation qui a été développé par un consortium de constructeurs et d’opérateurs et qui, au delà de l'innovation technologique constitue pour le constructeur sud-corée, un moyen de s’émanciper de Google qui est à l’origine d’Android. Et notamment pouvoir proposer des applications spécifique qui sont désormais pour Google (sur Android) et pour Apple (sur iOS) des sources importantes de revenus.

 
Le "Samsung Z" doit être proposé en deux couleurs 

Doté d'un écran de 4,8 pouces, le Samsung Z fonctionne avec un processeur de 2,3 GHz, et embarque une caméra de 8 megapixels. A l'instar du Galaxy S5, il intègre un capteur capable de reconnaître l'empreinte digitale. Il est décliné en deux coloris (noir et doré).
L’espace de stockage atteint les 16 Go, et le Samsung Z disposera d'un port pour cartes micro SD. Il sera compatible avec les réseaux 4G de type LTE-A.
Contrairement aux derniers modèles de la marque qui présentent des formes plus arrondies, le Samsung Z propose un design "rectangulaire" qui conserve "l'idendité Samsung", précise encore le fabricant sud-coréen. Il pèse 136 grammes contre par exemple 145 grammes pour le Galaxy S5.

Un prototype de TV

Pour autant, même si aucun smartphone ne fonctionne encore avec ce système d'exploitation, Tizen est déjà la plateforme qui équipe la montre "intelligente" Gear 2 lancée par Samsung en février et le constructeur corée a dans ses cartons des appareils photos Tizen-Android et aussi un prototype de télévision qui se connecte à des contenus en ligne en utilisant Tizen.

"L'objectif de ce projet est d'évoluer vers des services pour l'ensemble de l'internet des objets", l'expression par laquelle les spécialistes du secteur désignent l'ensemble du marché de ces futurs objets connectés, avait expliqué Jong-Deok Choi, vice-président exécutif du groupe sud-coréen, lors de la présentation de ce nouveau smartphone.


 
Lire la suite

Samsung apple les nouvelles tablettes

14 Juin 2014 , Rédigé par Informatelecom Publié dans #Samsung, #Apple

Lire la suite
Lire la suite
Lire la suite
Lire la suite
1 2 > >>